Cloud Hybride

1 May 2017

La plateforme a subit des changements importants. C’était un cloud public, accessible depuis l’extérieur par des IP publiques. Le principal souci était la consommation d’IP dans la mesure où nous n’en avons pas assez à attribuer à toutes les instances. Et le succès de la plateforme a vite rendu cette limitation problématique.

De plus, chaque projet consomme au moins une IP, pour le routeur virtuel. C’est pourquoi chaque VM se trouvait dans un même espace commun : cela posait des difficultés aux utilisateurs pour retrouver ses propres ressources.

Nous avons donc construit des projets privés. Chaque membre du laboratoire peut disposer d’un espace privatif où il peut créer plusieurs instances, des réseaux virtuels et y accéder facilement depuis le réseau du laboratoire. Nous avons également mis en place un VPN afin d’accéder à ces ressources à distance.

Les projets publics existent toujours et sont réservés aux projets impliquant plusieurs utilisateurs de plusieurs laboratoires.

J’espère que cette nouvelle organisation vous conviendra :)


Auteur:
Frédéric Gaudet

(gaudet@isima.fr)
IR CNRS